Le Jardin Ethnobotanique

Datura stramoine - Herbe du Diable

(Code: DATSTRA10g)
Quantité de graines :
1,49 EUR
Ajouter au Panier
ATTENTION!! Plante très dangereuse! Peut être mortelle pour les animaux et les enfants
  1. |C'est quoi?|
    Le datura officinal, la stramoine ou la stramoine commune (Datura stramonium L.) est une plante de la famille des Solanacées.

    Le datura stramoine comporte de nombreux noms vernaculaires : pomme-épineuse, herbes-aux-taupes, chasse-taupe, herbe du diable, endormeuse, pomme poison, trompette des anges, herbe Jimson ou trompette de la mort, faisant référence à la forme de la fleur ou à la toxicité de ses fruits.

    Le datura stramoine est utile dans la lutte contre les doryphores pour le maraichage. Le datura stramoine attire les doryphores qui y pondent, les œufs éclosent et les jeunes larves s'empoisonnent en se nourrissant de la plante. Cependant, vu les problèmes que posent sa présence pour les agriculteurs, Le datura stramoine semblerait plus heureux, en Europe, de recommander pour la lutte contre les doryphores des plantes du type Brugmansia ou le ricin, qui sont aussi efficaces, sans les inconvénients du datura.

    C'est aussi une adventice des cultures maraîchères ou céréalières.
  2. |Anecdotes|
    La plante possède une mauvaise réputation qui vient des premières époques de l’Histoire Indienne et Russe. Les voleurs utilisaient les graines moulues, mélangées à de l’eau et les donnaient aux victimes choisies avant de les voler. Une recette similaire était utilisée par les membres d’une ancienne organisation religieuse indienne, nommée « thugs », qui tuait au service de la Déesse
    destructrice Kali. Le nom générique de la pomme épineuse, Datura, est mentionné dans les premiers écrits Sanskrits comme suit : dhustura ou dhatura.

    Les anciens docteurs chinois prescrivaient la plante pour les effets sédatifs. Dans la pharmacopée chinoise, les fleurs sèches du Datura metel sont officiellement prescrites et utilisées comme traitement antispasmodique, antiasthmatique et anesthésique. Les prêtres d’Apollon à Delphes de la Grèce antique prenaient de petites quantités de feuilles pour obtenir l’inspiration au cours du rituel pour prophétiser.

    En 38 avant J.C., les soldats de l’armée de l’empereur romain Antoine mangeaient certaines plantes pendant leur retraite des champs de bataille et perdaient le contrôle de leurs sens. La même chose arriva aux soldats américains près de Jamestown en 1676. conséquence, la plante devint connue sous le nom de « Jamestown weed » qui évolua en « Jimson weed ».