Err

Le Jardin Ethnobotanique

Corossol / Corossolier - Plante d' Annona muricata Rare!

18,99 EUR
Demande d'information
Plant de corossol Annona muricata trés rare!
Disponibilité : sur commande d'Avril à Novembre

Comestible, médicinale et insecticide

  1. |A propos|
    Le corossol, appelé aussi corossol épineux, graviola, cachiment ou encore anone, comme d'autres fruits des arbres du genre Annona, est le fruit du corossolier (Annona muricata, de la famille des Annonaceae), qui pousse en Afrique, en Amérique et en Asie.

    Le corossol est un petit arbre feuillu de 4 à 8 m, le corossol a été introduit aux Antilles vers le milieu du 17ème siècle à partir de l’île de Curaçao. Dédié à Jean Jacques d’Annone (1728-1804) ou la latinisation du nom anon (au XVIème siècle à Haïti les fruits étaient appelés ainsi).

    Ce petit arbre a des feuilles (10-15cm) odorantes, alternes, vert luisant et disposées dans le même plan. Les fleurs du corossol ont 6 pétales vert jaunâtre et charnus en groupes souvent à l’opposé des feuilles.

    Le corossol produit de gros fruit (12-25cm) vert irrégulier, couvert d’épines courtes et souples avec une pulpe blanche juteuse, sucrée et des graines brunes et aplaties (15mm).
  2. |Propriétés|
    Des recherches récentes montrent une intéressante activité anticancéreuse. Les fruits (corossoles) sont très appréciés et servent à faire une liqueur enivrante. Les feuilles, bourgeons et fleurs sont pectoraux et fébrifuges. La poudre de fruit vert est antidiarrhéïque. La racine est parasiticide (vers intestinaux) et antispasmodique.

    Le corossol est un fruit énergétique ayant une forte teneur en glucides. Il est riche en vitamine C, laquelle facilite l’absorption du fer (présent également dans le corossol). Il contient également des fibres et des minéraux, notamment du potassium, calcium et magnésium…
  3. |Utilisations|
    A titre informatif!
    L'utilisation thérapeutique traditionnelle est de 2 g trois fois par jour, de la matière sèche provenant des feuilles, l'écorce, la racine ou les semences prise habituellement comme une infusion.

    Recommandations d'Utilisation : Le dosage thérapeutique reporté de la feuille de graviola, (offre autant d'acetogenicos que la racine et presque autant que les semences) est de 2-3 grammes, pris 3 à 4 fois par jour.
  4. |Anecdotes|
    ➲ Le nom de Corossol viendrait de Curaçao, une île des Petites Antilles.

    ➲ Les graines contiennent une substance insecticide résistante à la chaleur et active contre un grand nombre d’insectes.

    ➲ Un petit « vin » fort apprécié au 17e siècle: A fermenter pendant deux jours à peu près, le jus de Corossol devenait, paraît-il, « comme un petit vin gaillard et de plus agréable ». Si on exprime le suc de ce fruit, on en fait une liqueur tout à fait rafraîchissante et agréable, en y mettant un peu de sucre pour corriger la pointe de ses acides. Si on la laisse fermenter pendant trente à quarante heures, elle perd toute son acidité, mais qui donne furieusement mal à la tête. Ce vin demeure dans sa bonté pendant un jour et demi ou deux jours, après quoi il s'aigrit insensiblement, et en cinq ou six jours, il devient un vinaigre des plus forts. (Père Labat).

    ➲ Le Corossol a aussi, paraît-il, des vertus thérapeutiques. Au 17e siècle, on pensait déjà que c'était un remède contre la fièvre. C'est ainsi qu'il était conseillé d'en faire manger quelques tranches aux malades. C'était aussi une médication de la diarrhée, causée par la chaleur.

    ➲ En tisane, les feuilles du Corossolier sont très employées, car elles sont calmantes et favorisent la digestion.

    ➲ Aussi « On se sert aussi des feuilles macérées dans l'eau tiède, pour frotter les parties du corps affectées de coups de soleil » (R.P. Duss).

    ➲ C'est en infusion que les feuilles sont les plus utilisées dans les îles, car elles sont, paraît-il, un excellent somnifère. Il fut un temps, où personne n'allait se coucher sans prendre son « thé de Corossol », car c'était soi-,disant le meilleur moyen de s'endormir paisiblement et de passer une bonne nuit.

    ➲ Le corossol se déguste aussi en salade de fruits, jus ou sorbets et même cuit comme en Indonésie en flan ou gratin. Pelé et débarrassé de ses graines, le corossol peut aussi être cuisiné.

    ● Extraire la pulpe d'un corossol, la mixer avec un jus de lime, une pointe de miel et de l'eau gazeuse.

    ● Selon votre goût, ajouter un trait de rhum, voici un délicieux apéritif avec ou sans alcool !

    ● Placer un corossol coupé en 2 dans le congélateur 1/2 heure et déguster un sorbet 100% naturel !

    ➲ l’anone peut désigner le corossol qui est un fruit épineux toutefois l’anone est l’appellation de deux autres fruits de la même famille : la pomme-cannelle et la chérimole.

    Attention : Ne pas utiliser les graines et l’écorce en usage interne (les graines peuvent se montrer toxiques en ingestion à forte dose). Déconseillé chez la femme enceinte (+ de 5 mois). Pour toute utilisation médical consultez un professionnel de la santé
  5. |Guide de culture|
    - Terre: drainante , légère et fraîche.
    - Humidité: régulièrement et de façon assez conséquente.
    - Exposition: Ensoleillé.
    - Température: 17 et 30°C.

    La levée se fera en quelques semaines si celles-ci sont fraîches. Entre deux corossoliers, il est bon de respecter une distance comprise entre 5 et 7 m. La vigueur de la plante dépendra de cet espacement.

    *Le rendement de la plante peut-être améliorée avec un apport de fumure organique. Après la récolte, il faut penser à pratiquer une taille d'entretien en enlevant les branches qui se croisent et en limitant la hauteur de l'arbre.

    *Il faut attendre 3 ans après la culture pour observer les premiers fruits et procéder ainsi à la récolte.