Le Jardin Ethnobotanique

Maca Non traité - Poudre et comprimés de Lepedium mayenii

(Code: LepediumSpdr100g)
Comprimé ou poudre :
Poids :
9,99 EUR
Ajouter au Panier
Sachet de 100gde poudre ou de comprimés
Produit non traité, sans ogm acheté B** (vie en latin ;) )au fournisseur
Le maca est un régulateur de stress, joue un rôle dominant sur le bien être général et redonne de l’énergie et énergie sexuelle.


  1. |Description|
    Le maca est connu comme aliment et pour ses vertus médicinales depuis le Néolithique dans les Hautes Andes péruviennes,à une altitude de 3500 à 4200 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    La MACA appartient à la famille de la pomme de terre mais elle ressemble davantage à un gros radis. Au Pérou la Maca est transformé de plusieurs façons : crue,cuite ou séchée.
  2. |Bienfaits|
    Le maca est un régulateur de stress, joue un rôle dominant sur le bien être général et redonne de l’energie et énergie sexuelle.

    La valeur nutritionnelle de la racine de maca séchée est élevée, semblable à celle de céréales comme le riz et blé. La composition moyenne est: 60-75 % glucides, 10-14 %protides, 8,5 % fibres et 2,2 % lipides.

    La maca est riche en calcium et potassium (à faible teneur en sodium), et contient des oligo-éléments essentiels : fer, iode, cuivre,manganèse et zinc ainsi que des acide gras: Acide alpha-linolénique,acide palmitique et acide oléique,et 19 acides aminés.
    De plus la maca contient de l’uridine, de l’acide malique et son benzoyle dérivé. Le méthanol extrait des tubercules de maca contient également une molécule (1 R, 3S-1-méthyltétrahydro-carboline-3-carboxylique, qui aurait de nombreuses activités sur le système nerveux central. Beaucoup de différents amides ont été trouvés dans la maca. En outre, la maca contient du sélénium et du magnésium,et des polysaccharides.
  3. |Utilisations|
    Au Pérou, ce tubercule est transformé de plusieurs façons : cru, cuit ou séché. Avec cette plante, les Péruviens préparent des biscuits, des gâteaux, des chips, et des boissons.

    Le Lepidium meyenii n'est pas un médicament, mais peut être commercialisé comme complément alimentaire. C'est une source alimentaire de qualité supérieure. Le tubercule est utilisé depuis des milliers d'années par la population locale. À présent, les Péruviens utilisent encore cette plante comme source alimentaire. Mais aussi au-delà des frontières du pays, cette plante est maintenant connue, tant en Amérique du Sud et du Nord qu'en Europe.

    Ce tubercule est surtout connu sous le nom de « ginseng péruvien » ou « viagra péruvien », parce que cette plante stimulerait la libido, ces vertus prétendument aphrodisiaques n'étant pas scientifiquement étayées. Cette plante permet également de lutter contre la stérilité masculine en améliorant la qualité du sperme. Il n'y a aucun effet secondaire connu.

    Ses potentialités médicinales sont actuellement en cours d'étude pour identifier les molécules actives dans l'utilisation traditionnelle. Les trois écotypes principaux semblent avoir des effets légèrement différents sur les hommes et les femmes, mais toujours bénéfiques pour la fertilité.

    Redonne de l’énergie et énergie sexuelle, Régulateur du système nerveux. Combat stress et joue rôle dominant sur le bien être général.
    La maca s’associe avec le Ginseng (nerveux,énergie), damania, tribulus (énergie sexuelle), ashwaganda, rhodolia, l’éleuthérocope (stress, sommeil), le guarana, la chorella, spiruline

    L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a été saisie le 11 janvier 2007 par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (Dgccrf) d’une demande d’évaluation des compléments d’information concernant l’emploi de la poudre de racine de maca, commercialisée telle quelle ou entrant dans la composition de compléments alimentaires.

    Posologie: L’information est insuffisante pour suggérer un dosage. Les dosages recommandés par certains fabricants (de 500 mg à 1 g, 3 fois par jour) sont largement inférieurs à la consommation traditionnelle de maca des Péruviens des hauts plateaux.
  4. |Anecdotes|
    ↪ Des restes de maca ont été identifiés dans une grotte préhistorique de la région de Junin. À partir de la conquête espagnole, sa culture a été attestée par plusieurs chroniqueurs, dont Cieza de Leon(1533), Guaman Poma de Ayala (1615), Vasquez de Espinoza (1617) et Padre Cobo (1653). Les voyageurs naturalistes des XVIIIe et XVIIIe siècles l'y ont également mentionnée. Vers 1980, sa culture était devenue réduite à une dizaine d'hectares.

    ↪ Dans les années 1990, le président péruvien Alberto Fujimori en voyage au Japon parle de cette plante dans un de ses discours. Des commandes importantes arrivent alors du Japon et la commercialisation internationale commence.

    ↪ La réintroduction expérimentale de ce tubercule en Bolivie a été réalisée en 2000 par la biologiste de l'Institut Français d'Études Andines.
    Aujourd'hui, la commercialisation de maca connaît une expansion extraordinaire ; elle est exportée dans le monde entier

    ↪ Au Pérou, ce tubercule est transformé de plusieurs façons : cru, cuit ou séché. Avec cette plante, les Péruviens préparent des biscuits, des gâteaux, des chips, et des boissons.À présent, les Péruviens utilisent encore cette plante comme source alimentaire.

    ↪ Ce tubercule est surtout connu sous le nom de « ginseng péruvien » ou « viagra péruvien »,car cette plante stimulerait la libido,ces vertus prétendument aphrodisiaques n'étant pas scientifiquement étayées. Cette plante permet également de lutter contre la stérilité masculine en améliorant la qualité du sperme. Il n'y a aucun effet secondaire connu. Ses potentialités médicinales sont actuellement en cours d'étude pour identifier les molécules actives dans l'utilisation traditionnelle. Les trois écotypes principaux semblent avoir des effets légèrement différents sur les hommes et les femmes, mais toujours bénéfiques pour la fertilité.

    ↪ Comme le marché des compléments alimentaires aphrodisiaques est très lucratif, cette plante ou plutôt les extraits de cette plante ont fait l'objet de licences dans de nombreux pays. Les paysans péruviens, soutenus par leur gouvernement, ont réagi à ces tentatives d'appropriation d'une de leurs plantes médicinales traditionnelles.
  5. |Guide de culture|
    ↪ Terre: Terre fertile,aérée (Exemple: 30% de terreau + 70% de sable)
    ↪ Humidité: peu d’humidité (seulement jusqu’à 2 mois) . Après 2 mois , le jeune plant à besoin d’un très faible apport en eau . Essayer de ne pas l’arroser directement (brumisation, humidité seulement par le sol). L’arrosage cause généralement beaucoup de dégats.
    ↪ Exposition: en pleine lumière mais pas au soleil directe.
    ↪ Température: température fraiche. 20°C maximum.

    Semer à la surface de la terre puis éparpiller les graines avec les doigts.
    Ensuite, arroser par pulvérisation,.
    Lorsque ils feront 5 cm, les repiquer dans des pots, puis a l'extérieur…
    Trop d’arrosage rend les feuilles jaunes… Éviter vraiment l’arrosage directe. Les graines germent rapidement ,cependant la croissance est longue.