Err

Le Jardin Ethnobotanique

Gotu kola - graines de Centella asiatica

Quantité :
1,99 EUR
Demande d'information

  1. |Constituants et propriétés thérapeutiques|
    • La plante renferme une essence aromatique, des flavones, des polyines, des stérols, un principe amer et des saponosides, en particulier l’asiaticoside et le madécassoside. 
    • ↬ Remède traditionnel de la médecine ayurvédique, le Gotu kola soigne les maladies de la peau, y compris la lèpre. La médecine ayurvédique considère le Gotu kola comme un régénérateur des cellules nerveuses et du cerveau.  

      ↬ Il traite également les troubles nerveux tels que l’épilepsies et l’hystérie. Il lui est attribué comme vertu de favoriser la concentration et la mémoire.
       


  2. |Utilisations|

    ➣ Utilisation interne: En infusion :

    10 à 15 g de plante sèche pour un litre d’eau à laisser infuser 10 minutes. Prendre 2 ou 3 bols par jour.

    en Poudre: 2g/ jours
     

    ➣ Utilisation externe: En application locale de compresses de l’infusion , de cataplasme de la poudre   ( 2 cuillerées à café pour une tasse) ou encore de pommade à base d’hydrocotyle.
     

    Aussi….

    Les feuilles fraîches sont consommées crues ou cuites dans les différents pays où pousse la plante. Leur fraîche saveur de carotte est agréable.  

    ↬ En Afrique , le Gotu kola est utilisé avec succès contre la bilharziose, grave infection parasitaire courante en milieu tropicale.

    ↬ Les Thaïlandais boivent un petit « remontant » au Gotu kola à l'heure de l'apéritif.

    ↬ En Occident, plusieurs boissons de type smart drink ou boisson énergisante renferment un extrait tiré des feuilles de cette plante. Le Gotu Kola est aussi  préparé par infusions, par teintures ou des extraits contre les rhumatismes en raison de son action anti-inflammatoire et pour lutter contre les troubles  de la circulation veineuse.

    Des cataplasmes sont appliqués pour soigner l’eczéma. Il est  signalé parfois des réactions de photosensibilisation consécutives à l’utilisation de la plantes. Ses vertus cicatrisantes seraient dues à l’asiaticoside qui augmente effectivement, test à l’appui, la production de collagène.

     

  3. |Anecdotes|

    ➫ Au Sri Lanka, un proverbe populaire veut que « deux feuilles par jour éloignent la vieillesse »,
    , notamment parce que le gotu kola fait partie du régime alimentaire des éléphants, dont la longévité est bien connue dans le règne animal.
     

    ➫ Au XIXe siècle, le Gotu kola a été intégré à la pharmacopée indienne pour son action régénératrice, tandis que les Français lui accordaient le statut de médicament pour la prévention et le traitement des troubles veineux. L'asiaticoside, une des principales substances actives auxquelles la plante devrait son activité, a été isolée en 1940. Cinq ans plus tard, des chercheurs commençaient une série d'essais cliniques visant à tester l'efficacité de l'extrait pour le traitement de l'insuffisance veineuse.
     

    ➫ L'utilisation que l'on connaît le mieux pour la Centella asiatica est dermatologique.

    C'est de là, théoriquement, que lui vient le nom d'herbe du tigre. Ce grand félin se roulerait dans la Centella asiatica quand il est blessé, pour améliorer la cicatrisation.


    Attention:

    La Centella asiatica "Gotu kola" a aussi des effets hallucinogènes.

    Le masticage de feuilles de Centella asiatica pendant de longues heures a des effets enthéogènes (une substance psychotrope induisant un état modifié de conscience utilisée à des fins religieuses, spirituelles ou chamaniques mais cette pratique est considérée comme dangereuse.