Err

Le Jardin Ethnobotanique

Blog Culture et vente de plante

Rechercher

Les ravageurs...

Identifier un ravageur d'une plante, et surtout comment l'éliminer!

Les trips Thysanoptères (Thysanoptera)

Symptômes : Le feuillage est marqué de minuscules tâches grises, prenant l'aspect de stries argentées avec le temps. Les jeunes pousses, les fleurs et les fruits se déforment, puis se nécrosent. Les feuilles finissent par sécher. De microscopiques excréments noirs sur les feuilles révèlent aussi la présence de ces parasites.
Attaque d'une feuille par une famille de trips
Attaque trips



Il y a plusieurs stades dans la vie des trips. De la larve (qui évolue dans la terre/ substrat) à l'adulte (volant qui ira coloniser d'autres plantes)

Les 3 stades
Intermédiaire
Trips Adulte
Trips ravageur blog



Comment s'en débarrasser? Les éviter?
Les auxiliaires

- Franklinothrips vespiformis, un Thysanoptère prédateur,récemment commercialisé, associé au Lion des pucerons, Chrysoperla carnea (Névroptère Chrysopidé).

- Amblyseius cucumeris.

- Certaines punaises (plusieurs espèces du genre Orius), certains acariens (comme Amblyseius cucumeris) et un nématode (Steinernema feltiae) sont des prédateurs naturels pour les thrips.


Autres méthodes :

↬ Humidifier :Les thrips ne se développant pas lorsque l'humidité est suffisante. A partir du mois de mai et durant tout l'été, par temps chaud et sec, asperger régulièrement le feuillage des plantes  peut suffir à éviter les invasions. Pour les plantes d'intérieur (à feuilles non duveteuses) et les plantes de serre, vaporisez également le feuillage tout au long de l'année.

↬plaques collantes de couleur bleue, blanche ou jaune efficaces pour éliminer les adultes.

↬En cas d'attaque très importante, utilisez des insecticides naturels (décoction d'ail additionnée à une solution de savon noir , huile de neem...) ou, en dernier recours, du pyrèthre ou de la roténone. (bon celle là je ne la recommande pas... C'est vraiment en cas d'urgence et de grosse grosse invasion...)

↬Après toute intervention, rempotez les plantes en pot dans un terreau sain.

Rédigé le  23 mars 2018 14:16 dans Les ravageurs...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Doryphores adorent les Solanacées

Doryphores adorent les Solanacées

La bête du Colorado

Le doryphore (Leptinotarsa decemlineata), ou doryphore de la pomme de terre, est une espèce d'insectes. Aux élytres jaunes rayés de noir. Ce phytophage, spécialisé dans les plantes de la famille des Solanaceae, est un ravageur important, tant à l'état adulte qu'à l'état larvaire.
 

Ils aiment autant les feuilles que les tubercules. Les adultes hivernent dans la terre et se réveillent au printemps en remontant à la surface. Ils sont très actifs du mois d'avril au mois de septembre et surtout en cas de chaleur accompagnée de sécheresse. Se nourrit sur un nombre limité de plantes hôtes, sauvages ou cultivées, appartenant exclusivement à la famille des Solanaceae. 




Exemple de Solanaceae dans la boutique : Si vous en voyez d'autres n'hésitez pas à l'ajouter en commentaire.

Nicotiana tabacum
Nicotiana rustica
Datura stramoine
Datura innoxia
Atropa belladona
Jusquiame noire

Nicotiana rustica
Datura stramoine
Datura innoxia
Atropa belladona Belladone
Jusquiame noire


Lycium barbarum


Lycium rethiculum


Mandragore


Withania somnifera


Piment


Jusquiame blanche
Lycium barbarum Goji
Lycium rethiculum goji noir
Mandragore plante
Ashwaganda
Piments
Jusquiame blanche plant ravageurs


Astuces :

  1. Les auxiliaires

    - Parasitoides: Chrysomelobia labidomerae, Edovum puttleri, Anaphes flavipes, Myiopharus aberrans, Myiopharus doryphorae, Meigenia mutabilis, Megaselia rufipes, Heterorhabditis bacteriophora, Heterorhabditis heliothidis.

    - Prédateurs: Lebia grandis, Hippodamia convergens, Euthyrhynchus floridanus, Oplomus dichrous, Perillus bioculatus, Podisus, Pselliopus cinctus, Sinea diadema, Stiretrus anchorag

    - Pathogènes: Stiretrus anchorago, Bacillus thuringiensis, Photorhabdus luminescens, Spiroplasma, Beauveria bassiana.


  2. Les plantes qui attirent les doryphores:
    Vous pouvez utiliser ces plantes pour attirer les doryphores, les Datura par exemple sont beaucoup utilisées dans les champs de pomme de terre. Les doryphores préféreront venir sur les Datura plutôt que sur les pommes de terre.

    Solanum nigrum Morelle noire, Datura, l'aubergine, tomate sauvage, Solanum rostratum, Solanum heterodoxum, Solanum fructo-tecto, la Jusquiame noire, Solanum viarum, Solanum dulcamara (la morelle douce-amère), et des espèces des genres Lycium et Physalis.


  3. Les plantes qui repoussent/ réduisent doryphores:
    Le cataire, menthe , haricot, lin, capucines,ail, ciboulette, coriandre, pissenlit, lamiun blanc, pétunia, tanaisie...



Attaque de Doryphores
Attaque doryphores
Oeufs de Doryphores






Rédigé le  23 mars 2018 12:45 dans Les ravageurs...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Les cécidomyies

Les cécidomyies Les cécidomyies (Cecidomyiidae) constituent une famille de Diptères Nématocères (moucherons) caractérisés par leur faculté de produire des galles, ou plutôt de les faire produire par les végétaux sur lesquels ils vivent. Cette famille, parasite un grand nombre de plantes appartenant aux familles les plus diverses. Plusieurs espèces sont très nuisibles aux céréales, et notamment au blé.
Adulte : les 2 espèces de cécidomyies sont de petites mouches graciles de 2 à 3 mm, à pattes longues et minces, de couleur rouge-orangé pour la cécidomyie orange, de couleur jaune citron pour la cécidomyie jaune.
Larve : asticot de 2 à 3 mm, aplati, de couleur rouge orangé pour la cécidomyie orangée, de couleur jaune citron pour la cécidomyie jaune.

Symptômes

Les feuilles se recroquevillent, stoppent leur croissance, jaunissent puis tombent. Les fruits et boutons floraux se boursouflent, noircissent et se dessèchent avant de tomber.

Astuces:

Il y a…(ce qui va suivre n'est pas de l'expérience personnelle puisque nous n'avons jamais été confronté à ce moucheron...
 

↭ Au moment de la floraison effectuer une pulvérisation d'infusion de tanaisie ou de savon noir (15 à  30 grammes par litre d'eau). (Note perso, j’essaierai aussi simplement de planter des tanaisies ou des absinthes directement prés des plantes à risque et bien sur de ne pas mettre toutes les plantes à risque au même endroit eviter les lignes d'une même variété! 

                ↭ Couper et brûler les parties atteintes. (c'est c'est la méthode gros barbare quand on est envahi :) )

Important : Certaines espèces de  cécidomyie sont aussi un auxiliaire pour la mouche de l’olive.

Rédigé le  23 mars 2018 10:03 dans Les ravageurs...  -  Lien permanent
0 Commentaires